Ancienne Pharmacie de Santa Maria della Scala

Au premier étage du couvent des Carmes Déchaux à Trastevere, annexé à l’église de Santa Maria della Scala, se trouve l’Ancienne Pharmacie, l’une des plus anciennes pharmacies de Rome.

L’histoire de cette ancienne pharmacie commence il y a cinq siècles :

 

l’histoire de l’Ancienne Pharmacie

Commençons d’abord par le terme « pharmacie » : la pharmacie était un laboratoire-boutique où, autrefois, étaient préparés et vendus des médicaments naturels. Gérée par l’apothicaire, une figure alchimique experte en herbes médicinales, la pharmacie produisait des médicaments, onguents et sirops. Les pharmacies des monastères, comparables aux pharmacies modernes, étaient particulièrement importantes.

La Pharmacie de Santa Maria della Scala fut fondée dans la seconde moitié du XVIe siècle, ce qui en fait l’une des plus anciennes de Rome. Initialement réservée aux seuls frères Carmes Déchaux, elle ouvrit ensuite au public à la fin du XVIIe siècle. Au fil du temps, la Pharmacie de Santa Maria della Scala acquit une renommée et un prestige tels qu’elle devint la « pharmacie des Papes » (la carte suivante montre qu’elle est relativement proche du Vatican), qui bénéficiaient de ses préparations depuis le temps du pape Pie VIII.

La production galénique (c’est-à-dire l’art de créer des médicaments en utilisant des herbes, des plantes et d’autres ingrédients naturels selon les indications de Galien, un médecin de la Grèce antique) se poursuivit sans interruption jusqu’à la seconde moitié du siècle dernier, lorsque les frères cessèrent leur activité. Par la suite, la pharmacie fut transférée au rez-de-chaussée du couvent, puis dans les années 1980, elle fut cédée à un particulier, mais elle est toujours ouverte au public.

Récemment, l’ancienne pharmacie historique a été rouverte comme musée visitable sur rendez-vous (voir ci-dessous).

 

potions et remèdes

Les pharmaciens de l’ordre des Carmes Déchaux étaient habiles à préparer des médicaments et des remèdes, mais en tant que religieux, ils croyaient fermement qu’il fallait aussi prendre soin de l’esprit pour guérir le corps. L’inscription au-dessus de l’entrée de l’Ancienne Pharmacie dit : « Neque herba, neque malagma sanavit eos, sed tuus, Domine Sermo, qui sanat omnia » (ce qui signifie : « Ni l’herbe ni le baume ne les ont guéris, mais ta parole, Seigneur, qui guérit toute chose »). Et les guérisons basées sur la foi sont à l’origine de l’église de Santa Maria della Scala.

Cependant, au fil des siècles passés, la Pharmacie était célèbre pour ses potions et remèdes curatifs : l’Eau de la Scala aidait en cas de rhumatismes et névralgies, l’Eau de la Samaritaine guérissait les plaies, l’Eau de Mélisse était utilisée comme calmant, et divers autres préparations dédiées à d’autres soins spécifiques. Mais le « médicament » le plus célèbre et renommé de l’Ancienne Pharmacie était la Thériaque : un antidote contre les morsures de vipère dont la recette serait attribuée à Andromaque l’Ancien, un médecin grec originaire de Crète qui fut le médecin personnel de l’empereur Néron. Pour la préparer, il fallait plus de 50 ingrédients, y compris de la viande de vipère. Aujourd’hui, elle n’est plus préparée, mais la pharmacie conserve le pot qui la contenait.

 

visites guidées

L’Ancienne Pharmacie est visitable à des horaires prédéfinis uniquement sur rendez-vous.

Il est possible de réserver la visite en ligne via certains sites et associations de guides touristiques agréés, mais je conseille de contacter directement les Pères Carmes Déchaux :

tél. 06 – 5806233

anticafarmaciadellascala@gmail.com

panneau avec infos de contact

Cela coûte beaucoup moins cher (en général, les Carmes demandent une offrande de 5€ contre les 18€ de certaines réservations en ligne) et de plus, ce sont eux les propriétaires de la Pharmacie, il me semble donc juste de soutenir leur œuvre.

ATTENTION : les visites sont en italien, essayez de demander pour d’autres langues (mais je ne pense pas que ce soit possible).

 

où se trouve

L’Ancienne Pharmacie se trouve au premier étage du couvent des Carmes Déchaux annexé à l’église de Santa Maria della Scala, sur la place du même nom à Trastevere.

adresse : Piazza della Scala 23, 00153 Rome (carte)

Elle se trouve à deux pas de la Piazza Trilussa et du pont Sisto.

En se tenant devant la porte d’entrée de l’église, l’entrée de la Pharmacie est sur votre droite : c’est dans un vieux bâtiment aux murs orangés et au-dessus de la porte voûtée, il y a une grande plaque en marbre avec écrit « Pharmacie Santa Maria della Scala » (c’est l’entrée de la pharmacie moderne, l’ancienne est à l’étage supérieur). Elle est clairement visible également sur Google Street View.

 

curiosités

La moderne Pharmacie de Santa Maria della Scala a été utilisée comme lieu de tournage pour des films et des séries télévisées. On se souvient par exemple du film « Vita da Carlo » de Carlo Verdone.

 

 

Voir aussi la page dédiée à l’église de Santa Maria della Scala.

 

 

 

Ce site est géré de manière indépendante et ne représente en aucun cas l’église de Santa Maria della Scala, sa paroisse ou le diocèse de Rome. Pour des informations officielles, veuillez contacter directement le Diocèse de Rome ou l’Ordre des Carmes Déchaux.
Vous pouvez également contacter directement l’église au numéro +39 06 5806233.